Communiqué de presse - Période du vendredi 25 au dimanche 27 juillet 2008 - Les départs continueront à provoquer de très importants flux de trafics et de très nombreuses difficultés de circulation. Ce sera ainsi jusquau 15 août. Vendredi 25 et samedi 26 seront des jours respectivement difficile et très difficile sur le plan de la circulation routière. Les retours provoqueront eux aussi une certaine affluence sur les grands axes de liaison même sils resteront encore inférieurs aux trafics en sens départ. De plus, dans ce sens, sud-nord et ouest-est, les flux seront mieux répartis dans le temps.Les conseils de circulation.

De manière générale, évitez de circuler samedi si vous le pouvez, principalement dans le sens des départs, cest-à-dire en sens nord-sud et est-ouest. Si vous devez obligatoirement partir samedi, empruntez de préférence les itinéraires alternatifs ; par exemple en direction du sud, les axes A20 ou A71/A75 en direction de la Méditerranée ou même de lEspagne.

Vendredi 25 juillet, dans le sens des départs : pour des trajets de longue distance, partez avant 14 heures, dans le sens des retours : sur A7, A8 et A9, circulez avant 11 heures ;sur A6 et A31, circulez avant 15 heures.

Samedi 26 juillet, dans le sens des départs, évitez de circuler sur les grands axes :
-dans une large moitié nord du pays, entre 7 heures et 16 heures ;
-dans une large moitié sud du pays, entre 9 heures et 17 heures ;
-en Normandie et Bretagne, entre 10 heures et 18 heures.

Samedi 26 juillet, dans le sens des retours, évitez de circuler sur les grands axes :
-dans une large moitié sud du pays jusquau nord de Lyon, entre 9 heures et 17 heures.

Dimanche 27 juillet, dans le sens des retours,
-évitez de circuler sur A7, A8, A9 entre 10 et 19 heures ;
-évitez de circuler sur A6 entre 15 et 19 heures ;
-évitez de circuler sur A10 entre Orléans et Paris entre 16 et 19 heures ;
-rejoignez les grandes métropoles avant 17 heures.

Retrouver les prévisions de circulation et létat du trafic en temps réel sur : www.bison-fute.gouv.fr
Numéro vert : 0 800 100 200
Télécharger le communiqué en PDF, sur le site de Bison Futé.