Les accidents corporels de la circulation routière - communiqué de presse - Les résultats de juillet 2008 Les résultats contenus dans ce document concernent uniquement les personnes tuées dans les trente jours après laccident selon la nouvelle définition adoptée par la France le 1er janvier 2005 et en France métropolitaine (hors départements doutre-mer). Les résultats du mois de juillet 2008 sont très encourageants puisquon évalue léquivalent annuel corrigé de leffet météo et des variations saisonnières à 3 786 tués, du même ordre que celui de juin (3 686) et très en dessous de la moyenne des six premiers mois de lannée 2008 (4 319). Si cette tendance devait se confirmer au cours de la fin de lannée, la baisse annuelle devrait dépasser nettement les 10 %.

En données brutes, malgré des conditions météorologiques défavorables à la sécurité routière, le nombre de personnes tuées en juillet 2008 a diminué de 15,7 % comparé à juillet 2007.

On assiste au mois de juillet 2008 a une très forte baisse du nombre de personnes tuées (- 15,7 %).

Lanalyse de léquivalent annuel corrigé de leffet météo et des variations saisonnières (données CVS) permet de mieux connaître le niveau de résultat dun mois et autorise les comparaisons dun mois sur lautre.

Les conditions météorologiques du mois de juillet 2008 ont été défavorables à la sécurité routière puisquelles ont majoré les résultats de 3,3 %.


Au cours des sept premiers mois de lannée 2008, la diminution du nombre de personnes tuées en données brutes (- 10,3 %) est très légèrement supérieure à celle du nombre de tués en données CVS (-9,9 %) ce qui signifie que globalement la météo a joué un rôle très légèrement défavorable à la sécurité routière.

Arche de la Défense
Paroi Sud
92055 la Défense Cedex
Téléphone : 01 40 81 80 42 ; Télécopieur : 01 40 81 80 99
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
site web : www.securiteroutiere.gouv.fr/observatoire et www.securiteroutiere.gouv.fr/cnsr 

Lire le communiqué dans son intégralité, cliquez ici.