Communique de presse, le 2 Octobre 2017 - De plus en plus de personnes font le choix du travail indépendant pour exercer en autonomie, ne plus dépendre d’une hiérarchie et trouver un meilleur équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle. Pour se mettre à à son compte, plusieurs statuts sont possibles. On peut créer son entreprise, se lancer en auto-entrepreneur, ou encore choisir le portage salarial.

Se lancer dans la création d’entreprise comporte des risques, en particulier en cette période d’incertitudes économiques. En revanche,  le portage salarial se présente en tant qu’alternative efficace et sécurisée permettant à tout professionnel indépendant d’expérimenter son activité et en évaluer sa rentabilité sans avoir à créer une structure.  Et surtout, cette solution permet de bénéficier du confort et des avantages du salariat.

Apparu à la fin des années 1980, le portage salarial, cette forme d’emploi atypique et innovante ne cesse de prouver son efficacité et de séduire de plus en plus de professionnels actifs. Reconnue et codifiée par l’ordonnance d’avril 2015, le portage salarial bénéficie depuis mars 2017 d’une branche professionnelle à part.

Le portage salarial, Pourquoi?

À mi-chemin entre un contrat de CDD et freelance, le portage salarial est un statut qui permet à des professionnels indépendants de:

  • travailler de manière indépendante tout en étant salarié
  • bénéficier du statut de salarié et des avantages associés à celui-ci (Cotisation pour la retraite, Couverture sociale en cas de chômage ou de maladie…),
  • bénéficier d’une aide administrative et d’un encadrement juridique,
  • lancer et développer son activité de façon durable dans un cadre organisé et sécurisé,
  • proposer ses compétences sans contrainte hiérarchique,
  • bénéficier de formations et de coaching pour apprendre à faire valoriser son expertise auprès des entreprises clientes,
  • tester son activité sans investissement financier importants.
  • bénéficier de flexibilité,
  • bénéficier d’accompagnement dans le développement de son affaire,
  • développer un réseau professionnel et sortir de l’isolement,

Le portage salarial, Pour qui?

À sa création en 1988, le portage salarial s’adressait principalement à des consultants seniors et cadres. Au fil du temps son utilisation s’est étendue à tous les âges et types de missions. Dans le cadre de la législation actuelle, le portage concerne, toute personne justifiant d’un niveau d’expertise, de qualification et d’autonomie suffisant lui permettant de rechercher des clients. Plus précisément le portage salarial s’adresse aux :

  •  futurs créateurs d’entreprise désireux de tester la viabilité de leurs projets,
  • salariés en activité qui ont besoin de  réaliser des missions en dehors de leurs cadre d’emploi habituel en toute transparence.
  • salariés prouvant le besoin de changer de cadre professionnel et de devenir indépendants tout en conservant la sécurité sociale salariée,
  • freelances ou travailleurs indépendants à la recherche d’un cadre d’emploi sécurisant et de structure légale les déchargeant de la gestion administrative complexe de leurs activités,
  • jeunes diplômés ayant besoin d’acquérir une première expérience professionnelle,
  • demandeurs d’emploi indemnisés ayant besoin d’une nouvelle réinsertion sur le marché du travail,
  • retraités qui veulent conserver leurs activités et transmettre leurs expertises,
  • femmes qui souhaitent pouvoir concilier vie professionnelle et familiale.

Les métiers concernés par le portage salarial s’étendent des musiciens aux consultants, en passant par les webmasters, les formateurs, les graphistes ou les traducteurs. Sont en revanche exclues les professions réglementées, les activités d’achat-vente et les services d’aide à la personne.

Portage salarial, Comment? 

L’article L1251-64 du Code du travail définit le portage salarial comme une relation contractuelle entre une « entreprise de portage, une personne portée et des entreprises clientes »

Le portage salarial est basé sur un dispositif simple aux démarches simplifiées et rapides, nul besoin d’attendre les validations administratives nécessaires à la mise en place d’une entreprise, ni d’engager de trésorerie ou de frais d’avocat.

Dans cette relation contractuelle, le consultant porté, considéré comme salarié de la société de portage se charge lui même de prospecter ses missions et de négocier avec le client les différents éléments relatifs à la prestation de service réalisée ( honoraires, objectif, durée, conditions..)

Dès qu’un accord verbal est conclu avec le client, le consultant entre en contact avec la société de portage qui assure toutes les démarches liées à la gestion administratives, juridique et comptable du contrat de prestation du consultant porté.

L’entreprise de portage salarial versera une rétribution mensuelle sous forme de salaire établie en fonction du chiffre d’affaires net réalisé par le consultant, après déduction des charges et d’une commission correspondant aux frais de gestion.

Le secteur du portage salarial, connait un franc succès, il  compte désormais près de 70 000 bénéficiaires en France et selon la Commission Européenne, leur nombre serait multiplié par 10 d’ici 2025.

Pour de plus de renseignements sur le portage salarial, les avantages, les frais de gestion salariales…. n’hésitez pas à vous informez auprès d’Umalis sur le 01 82 83 47 62.

Umalis, la plus humaine des sociétés de portage salarial!



 

Suivez-nous !

Suivez communique-de-presse.com sur Twitter afin d'être informé de toutes les actualités.Retrouvez tous les communiqués de presse diffusés et nos actualités sur notre page facebook.Rejoignez communique-de-presse.com sur LinkedInFlux RSS de toutes les catégories de communique-de-presse.com