Mercredi 21 Décembre 2005 - Communiqué de presse - Dès le 1er décembre 2005, Laurent Lyfoung, le président de l'assossiaction AMI HMONG a félicité et remercié le Parlement Européen pour la courageuse et solennelle résolution prise le 1er décembre 2005 concernant la situation des Droits de lHomme au Cambodge, au Laos et au Vietnam. Les Parlementaires Européens invitent le Conseil Européen et la Commission Européenne à faire une évaluation détaillée des politiques conduites au Cambodge, au Laos et au Vietnam et de présenter de nouveau un rapport au Parlement. En effet, le respect des principes démocratiques et des droits fondamentaux est un élément essentiel dans la signature des accords dassociation et de coopération entre lUnion Européenne et ces trois pays.

Notamment, pour le Laos, les parlementaires demandent aux autorités laotiennes :

de libérer tous les prisonniers politiques et tous les prisonniers de conscience, y compris les dirigeants du Mouvement du 26 octobre 1999, les chrétiens incarcérés pour ne pas avoir renoncé à leur foi, les Hmong, et en particulier Thao Moua et Pa Phue Khang, les guides employés par des journalistes européens en visite et arrêtés en 2003 ;

dentreprendre des réformes politiques qui conduisent à la démocratie et à létat de droit, en commençant par instaurer le multipartisme et par permettre à tous les courants dopinion de sexprimer ;

de mettre en uvre des programmes permettant lintégration des Hmong du Laos et dautres minorités ethniques et religieuses dans la société laotienne tout en préservant leurs droits sociaux et politiques de manière à améliorer durgence leur situation en matière de droits de lhomme et de conditions de vie ;

daccorder à des agences spécialisées de lOrganisation des Nations unies et à des représentants des organisations humanitaires toute liberté daccès pour quils puissent se rendre auprès des prisonniers politiques, de la population Hmong et de toutes les minorités ethniques et religieuses du Laos ;

de ratifier sans délai le Pacte International relatif aux droits civils et politiques ;

AMI HMONG encourage vivement la mise en oeuvre de cette résolution et espère quelle se traduira rapidement dans les faits. Après 30 années de dictature, le Laos pourra enfin souvrir à la Démocratie.

http://www.ami-hmong.org/article.php3?id_article=86

L'assossiation AMI HMONG (qui a pour buts la préservation de la langue H'mong, la promotion de la culture H'mong, la solidarité entre les Hmongs) remercie le MLDH (Mouvement Lao pour les Droits de l'Homme) pour cette information.