Le Secours Catholique publie son rapport annuel sur la situation des 1 400 000 personnes quil a aidées en 2007.

communiqué de presse - Cette année, lassociation sest attachée à mieux décrypter et comprendre la situation des 290 000 familles rencontrées par ses équipes à travers toute la France. La majorité des familles vit en dessous du seuil de pauvreté (880 euros en 2006). Six sur dix sont des familles monoparentales. Parmi les 600 000 enfants aidés par lassociation, plus dun sur deux vit avec un parent seul. Un constat qui confirme les enjeux majeurs autour de laugmentation de ces situations où précarité et pauvreté sont de plus en plus fréquentes.

Aujourdhui 60 % des familles accueillies au Secours Catholique sont des foyers monoparentaux. Les enfants ne vivant quavec lun de leurs parents sont en forte augmentation, passant de 49 % en 2002 à 54 % en 2007, soit une progression de 5 %. Il y a dix ans, le Secours Catholique accueillait autant de familles monoparentales que de couples.

Par ailleurs létude du Secours Catholique indique que plus les enfants grandissent plus ils sont nombreux à vivre avec un seul parent. La grande majorité (67 %) des enfants de 6 à 17 ans vit dans une famille monoparentale alors que les plus petits (moins de 3 ans) sont plus nombreux au sein des couples.

De plus, ce rapport montre que ce nest pas le nombre denfants par famille qui est un facteur de fragilité mais bien le nombre dadultes par famille.
Ainsi, létude souligne que les chefs de familles monoparentales ont du mal à accéder à un emploi stable. En effet, parmi les couples dont le plus jeune enfant est âgé de moins de 3 ans, 27,5 % des chefs de familles ont accès à lemploi, contre 9,2 % pour les familles monoparentales. Par ailleurs, quand une mère seule travaille, elle na accès majoritairement quà des contrats précaires du type : temps partiel, cdd, intérim.

À noter également que linactivité de ces familles est très largement liée aux problèmes de garde denfant : elle passe de 62 % lorsquil a moins de 3 ans à 41 % lorsque les enfants sont scolarisés.

Sur un autre plan, cette étude 2007 confirme les constats des années précédentes sur les personnes de plus de 50 ans. Elles sont de plus en plus nombreuses dans les accueils du Secours Catholique. Leur part dans le total des accueillis passe de 19,5% en 2002 à 24,1 % en 2007.

Depuis près de 20 ans, le Secours Catholique effectue ce travail statistique sur la pauvreté, pour alerter lopinion mais aussi les pouvoirs publics et rappeler lurgence de revivifier une politique familiale qui apporte lappui nécessaire pour que toutes les familles fragilisées fassent grandir leurs enfants dans les meilleures conditions possibles et les préparent à devenir des adultes responsables.