Le Tour de lEnergie en Bretagne, dans le Morbihan du 13 au 18 septembre 2005

 

Les « Eco Logis » en question

Conférence débat autour de léco-habitat :

les maisons modernes ou « maisons thermos », les projets en cours sur lagglomération de Lorient, les aides, les conseils et un témoignage

 

Demain, jeudi 15 septembre, se tiendra, à Lanester, la conférence grand public de létape morbihannaise du Tour de lEnergie 2005. Mme Pouliquen, propriétaire dune « éco-habitation » viendra témoigner tandis que cinq professionnels, aux spécialisations complémentaires, exposeront leurs travaux puis débâteront avec la salle autour des « Eco Logis » :  MM. Menguy et Dauge, architectes HQE (Haute Qualité Environnementale), Mme Detraz, en charge du programme local de lhabitat de Cap LOrient, Mme Maho de Biocoop et M. Laurent de lADEME Bretagne.

 

« Il faut balayer tous les concepts architecturaux actuels »

« Une construction HQE est économe en énergie, en eau, et saine tant pour les personnes qui y vivent que pour lenvironnement. Un habitat HQE confère un confort supérieur à nimporte quel autre logement. La qualité des matériaux mis en uvre, lespace, la ventilation, la lumière, le recours aux énergies renouvelables en sont les principales composantes. » explique Daniel Kaufman, architecte HQE, concepteur de la maison de Mme Pouliquen et collaborateur de Sébastien Dauge.

 « Lhabitat traditionnel était bioclimatique. » poursuit Daniel Kaufman. « Cest avec la révolution industrielle que tout a été bouleversé, dans le mauvais sens. »

 

 « Après la 2ème guerre, il y a eu un renouveau de lhabitat : il ny avait aucune contrainte énergétique et environnementale à lépoque. La fée électricité venait darriver dans les foyers, tout était beau ! En réalité, ce fut une catastrophe ! Aujourdhui, notre habitat moderne ressemble plus à un thermos quà une maison ! » confirme Bernard Menguy. « Jai opté pour larchitecture de haute qualité environnementale depuis une 20aine dannées. A lépoque, on nous riait un peu au nez. La réalité nous a rattrapé. Il faut balayer tous les concepts architecturaux actuels. »

 

« Pas de développement réel sans appuis politiques »

« Deux choses doivent radicalement changer si lon veut faire évoluer leco-habitat en France : la formation des architectes et linformation auprès des particuliers. Il y a une demande mais les gens sont mal informés. Le Tour de lEnergie fait partie des sources dinformations pour le grand public, ça commence à se développer. »  poursuit Bernard Menguy

« Le frein majeur est le manque dinformation des particuliers, cela évolue mais il ny aura de réel développement quavec un appui politique. Léco-habitat comporte des enjeux économiques majeurs. » conclut Daniel Kaufman.

 

Les élus de Cap LOrient ont pris des mesures extrêmement innovantes 

Au sein de lagglomération de communauté de Communes de Lorient, le thème de lhabitat est au cur des préoccupations des élus, par le biais daides financières* dune part, mais aussi dans la mise en place dune « politique de développement durable et globale », expose Marie-Christine Détraz, Adjointe au Maire de Lorient, Déléguée à l'urbanisme, au foncier et à l'habitat, Vice-présidente de la Communauté d'Agglomération du Pays de Lorient, déléguée à lhabitat.

« Face au constat actuel de la flambée des prix du foncier, de sa raréfaction (il ne reste aujourdhui plus que 753 ha disponibles sur toute la communauté de communes), de laugmentation de sa densité et du déséquilibre concernant les logements sociaux, les élus de Cap LOrient ont pris des mesures extrêmement innovantes : la communauté dagglomération propose aux maires de leur acheter le foncier. Elle a débloqué pour cela 2,2 milliards deuros par an. Ce foncier est donc « offert » à la commune concernée sous condition quelle y implante 25% de logements sociaux, que lensemble de ces habitats soient réalisés dans le cadre dun développement durable, desservis par un réseau de transports publics, quils proposent des solutions répondant aux nouvelles aspirations des particuliers : un habitat accessible financièrement, fonctionnel, privatif, sans gaspillage de terrain. Il sagit dune nouvelle conception de larchitecture : des maisons mitoyennes ou de petits groupes de maisons, conçues de telle manière que lintimité de chacun est préservée, et loccupation au sol optimisée.  Aujourdhui, sur les 19 communes de lagglomération, 12 ont demandé des aides, et 16 sites sont en cours daménagement (soit 30 ha). »


Des prêts à taux zéro pour lhabitat HQE

Cette action politique est appuyée par lADEME : « LADEME joue également un rôle auprès des collectivités locales afin de les inciter à proposer elles aussi des aides financières en complément des crédits dimpôts octroyés par lEtat. Le « Plan Soleil* » est un bon exemple dopération qui a motivé des collectivités à sengager financièrement, à linstar de Cap LOrient. » détaille Guy Laurent, chargé de mission ADEME.

LADEME uvre également en amont, auprès des installateurs et même des organismes financiers : « Le contexte énergétique actuel se répercute sur les installateurs : ils sont débordés ! Nous intervenons aussi à ce niveau là, par lintermédiaire de création de labels qui garantissent une qualité de services aux utilisateurs. Exemple de lagrément « Qualisol** » octroyé pour 2 ans, sous conditions. 

Enfin, nous sommes en lien avec des organismes financiers pour quils mettent en place un système de prêts à taux zéro destiné à lachat dhabitat répondant aux normes HQE (Haute qualité environnementale). Les négociations sont bien avancées, et cela ne devrait pas tarder à être effectif. »

 

 

« Les gens oublient de commencer par faire des économies »

Evelyne Maho, présidente de Biocoop, organise chaque premier samedi du mois, des rendez-vous dinformation au sein de son magasin de fournitures « bio » : « Beaucoup de particuliers cherchent à faire les meilleurs choix. Mais ces motivations sont très personnelles : leur santé, leur confort. Trop souvent encore, les gens oublient de commencer par faire des économies dénergie avant dinvestir dans des équipements spéciaux ! Il y a un gros travail de pédagogie à faire : les petites rivières font les grands ruisseaux »

 

 

 

* En plus des aides émanant du Conseil régional de Bretagne et des crédits dimpôts, Cap LOrient, dans le cadre du « Plan Soleil » finance 60/m2 de capteur solaire installé pour un chauffe-eau solaire individuel agréé par lADEME, et octroie un forfait de 600 pour un système combiné chauffage et chauffe-eau solaire. Au total, cela fait une aide de 37,6 % du montant total.

Sur sa circonscription, la ville de Lorient double la mise (mêmes aides que Cap LOrient). On arrive à une aide qui atteint 41,4 % de linvestissement de base.

 

 

Rendez-vous le jeudi 15 septembre, à 20h, à Lanester, Salle Jean Vilar.

Conférence ouverte à tous, accès gratuit.

 

 

Les points forts de létape morbihannaise :

 

m   Animations 

Ploemeur Camion-exposition de lABRET **, Place de lOcéanis, 13 - 17 sept. 

Pas moins de 246 enfants sont déjà inscrits pour découvrir « Energies : Objectif 2010 », à Ploemeur, dans le cadre des visites organisées pour les groupes scolaires du 13 au 16 sept.

 

Le Camion-exposition dépliable de lABRET offre 65 m2 dexposition permettant daccueillir 20 à 25 personnes. Toute lannée, il sillonne la Bretagne et reste environ une semaine sur chaque site. Lexposition présentée en ce moment, « Energies : Objectif 2010 », est en parfaite adéquation avec le Tour de lEnergie, puisquelle sintéresse à la maîtrise de lénergie et aux énergies renouvelables.

Par le biais de maquette et de matériel de démonstration en fonctionnement, cette exposition sadresse aux adultes comme aux scolaires de manière concrète et ludique. Par exemple, un capteur solaire, installé sur le toit du camion est relié à un chauffe-eau, qui donne de leau chaude Cette exposition est animée par une personne en mesure de répondre à toutes les questions concernant la maîtrise de lénergie.

 

Pour les groupes scolaires :

13, 15 et 16 sept. (9h-12h et 14h-17h), et 14 sept. (9h-12h), inscriptions Philippe Le Strat : 02 97 02 29 51.

Pour le public :

14 sept. (14h-18 h) et  17 sept.  (9h-12h et 14h-16h) et après 17h du 13 au 16 septembre.

 

m Conférence

Lanester  « Les Eco Logis », 15 sept. Salle Jean Vilar, 20h, avec :

. Daniel Kaufman, Bernard Menguy, architectes Haute Qualité Environnementale (HQE),

. Mme Pouliquen, particuliers ayant réalisé une « éco-habitation »,

. Marie-Christine Detraz du Programme Local de lHabitat (PLH) Cap l'Orient,

. Evelyne Maho de Biocoop, fournisseur de matériaux et informations sur subventions

. Guy Laurent, chargé de mission ADEME Bretagne

 

Cette conférence sera une mine dinformations pour tous. La complémentarité des intervenants, leur niveau de spécialisation et leur engagement augure des exposés et débats riches et constructifs. (Tous les détails sur cette conférence dans un communiqué à suivre)

 

 

m Visites de sites le 17 septembre  

 Nombre de places limité inscription, Gwénaël Le Bolay : 02 97 35 32 75

Lorient : chaufferie à bois de la ville, de 9h à 18h sur RV.

La chaufferie bois du Moustoir qui alimente lhôtel de ville, le grand théâtre de Lorient, la tribune présidentielle du stade du Moustoir et la future piscine.

 

Larmor Plage à 9h et Gavres à 14h : des particuliers ouvrent les portes de leurs eco-habitats

A Larmor-Plage, la maison est traitée de manière HQE (Haute qualité environnementale) dans sa globalité. Elle est construite en bio-briques et lisolation est en chanvre. Ainsi, les charges de fonctionnement sont très faibles.

A Gâvres, la production deau chaude sanitaire est produite grâce au solaire, et par le bois en appoint.

Dans les deux cas, les propriétaires ont mis en place la récupération des eaux pluviales.

 

Plus de 20 personnes ont déjà réservé leur place pour chacune de ces visites

 

 

m  Village énergie,

Lorient, Quai des Indes, 17 - 18 septembre

Installateurs professionnels de systèmes solaires thermiques, solaire photovoltaïque, chaudières bois, poêle de masse, récupérateur deau de pluie, montage de murs en bio-briques. Ils attendent les questions du public.

Comme chacun des intervenants du Tour de lEnergie en Bretagne, les installateurs et professionnels présents sont là pour informer de façon objective sur la maîtrise de lénergie et lexploitation des énergies renouvelables. « Il est temps de tuer certaines idées fausses sur les énergies renouvelables. Ces installateurs, que je remercie encore pour  leur implication, sont là pour ça, pour expliquer comment chacun de ces équipements fonctionnent, leur rendement, leur bien-fondé, etc. »  Jean-Paul Aucher Vice Président de Cap lOrient chargé de lEau et des Espaces Naturels.

 

 

 

m A destination des élus et techniciens 

Ploërmel Table ronde « Choix du bois énergie pour les collectivités locales », 16 sept. bât. Cométias, 14h. Partenaires : chambre dAgriculture du Morbihan et Aile.

 

 

Pendant quatre semaines, dans toute la Bretagne

Morbihan du 13 au 18 septembre : Gâvres, Lanester, Larmor Plage, Lorient, Ploemeur, Ploërmel.

Finistère du 20 au 25 septembre : Brest, Carhaix, Le Poher, Morlaix, Quimper, Saint-Pol-de-Léon.

Ille-et-Vilaine du 28 septembre au 2 octobre : Rennes, Combourg, Saint-Etienne-en-Coglès.

Côtes dArmor du 5 au 8 octobre : Guingamp, Plélo, Saint Brieuc, Tredaniel.

 

Le Tour de lEnergie en Bretagne invite le grand public à des expositions, conférences, visites de sites, animations sur le thème de la maîtrise de lénergie et lexploitation des énergies renouvelables. Organisée par lADEME (Agence de lEnvironnement et de la Maîtrise de lEnergie), le Conseil régional de Bretagne et le réseau des Espaces InfoàÉnergie* de Bretagne, en partenariat avec les collectivités locales, cette manifestation itinérante a pour but dinformer le grand public sur lurgente nécessité dagir pour la maîtrise de lénergie.

 

* Sept Espaces Infoà Énergie en Bretagne : informations et conseils aux particuliers sur la maîtrise de lénergie et les énergies renouvelables.

 

** LABRET (L'Association Bretonne pour la Recherche Et la Technologie), soutenue depuis sa création par la Région Bretagne et par lADEME.

 

 

Dossier de presse et programme sur simple demande

Contact Presse

Voyez Large

Catherine Ecarlat

Tel : 02 23 46 41 22

Mobile : 06 79 54 22 83

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.