Conférence « Climat et gaz à effet de serre » de Michel Ramonet, Chargé de Recherche au CNRS, le 6 octobre, à St Brieuc.

A quel climat serons-nous chauffés demain?

M. Ramonet uvre au sein du « Laboratoire des Sciences du Climat et de l'Environnement » du CNRS. Dans le cadre du Tour de lEnergie en Bretagne, qui fait cette semaine escale en Côtes dArmor, il présentera, jeudi 6 octobre, à Saint Brieuc, les résultats scientifiques obtenus sur les climats du passé, et les prédictions pour les climats futurs, a l'horizon 2100. M. Ramonet abordera également « les travaux que nous développons pour mieux comprendre le cycle du carbone » . Interview.

(Les temps forts de létape Costarmoricaine du Tour de lEnergie en Bretagne en bas de page.)

Votre intervention présente un état des lieux des observations climatiques passées : quel en est le premier constat ?

Michel Ramonet : « Grâce aux archives glaciaires en Antarctique et au Groenland nous avons de solides informations sur l'évolution des températures et des teneurs en gaz a effet de serre (CO2, CH4) au cours des 500 000 dernières années. De ces enregistrements, il ressort clairement qu'environ tous les 100 000 ans, la Terre a des températures proches de l'actuel. Ces phases, dites interglaciaires durent quelques dizaines de milliers d'années, et sont séparées par des périodes plus froides, dites glaciaires. L'écart de température moyen entre des époques glaciaire et interglaciaire est de l'ordre de 6 à 8 degrés. Il ressort également clairement que les concentrations de gaz a effet de serre (CO2, CH4) sont fortement corrélées avec les variations de température moyenne du globe, à ces échelles de temps. »

Le réchauffement climatique est aujourdhui avéré mais est-ce une évolution régulière, exponentielle ? Peut-on déjà avoir une idée de ce qui nous attend dans les 10 - 50 années à venir ?

MR : « Le réchauffement apparaît inéluctable pour le prochain siècle. Son amplitude dépendra des choix énergétiques et d'un certain nombre de rétroactions du système naturel qui sont encore loin d'être comprises.

L'utilisation d'un modèle qui prend en compte latmosphère, les océans, la biosphère, indique qu'a l'horizon 2050 la canicule de l'été 2003 devrait être la norme, soit en moyenne un été sur deux avec des températures équivalentes. »

On évoque, comme conséquence du réchauffement climatique, la montée des eaux océaniques : la Bretagne est-elle concernée ?

MR : « La montée des eaux moyennes observée au cours du siècle dernier est de l'ordre de 10 à 25 centimètres. Les mesures à Brest indiquent une élévation du niveau des mers de 13 centimètres depuis 1900. Les prévisions pour le prochain siècle sont du même ordre de grandeur (10 à 60 cm). Le principal effet est la dilatation thermique des océans avec l'augmentation des températures. A plus long terme, la déstabilisation de la calotte du Groenland pourrait entraîner une élévation de 6 mètres. »

Est-ce quune diminution de moitié de nos émissions de gaz à effet de serre à lhorizon 2010 (même si cela semble difficilement réalisable), peut renverser lévolution actuelle ?

MR : « Le système a un temps de réponse assez lent. Il faudra énormément de temps pour digérer la quantité de CO2 extraite des restes de pétrole et de charbon. Une réduction de moitié des émissions vers 2100 permettrait de stabiliser les concentrations de CO2 à des teneurs de l'ordre de 450 ppm*. »

* 450 ppm ou « partie par millions », soit est objectif visé par les experts pour 2100 (1 ppm correspond à 0,0001%).

Conférence « Climat et gaz à effet de serre »,

Rendez-vous le 6 octobre à 20h30, Foyer de lIgloo, rue de Robien, à Saint Brieuc .

Les temps fort de létape Costarmoricaine du Tour de lEnergie

m Village énergie

Saint-Brieuc , Parc des Promenades, 5 - 8 octobre

ú Expositions sur les économies dénergie, les énergies renouvelables, le bois énergie.

ú Installateurs professionnels : solaire thermique, photovoltaïque, chaudière bois, éolienne domestique, équipements de gestion électrique et artisans ou fournisseurs de matériaux disolation écologiques.

m Conférence

Saint-Brieuc « Climat et gaz à effet de serre » avec Michel Ramonet du CNRS, foyer de lIgloo, rue de Robien, 6 oct. 20h30.

m Visites de sites

Plélo Petit collectif privé chauffé au bois déchiqueté, 7 oct.

Trédaniel Système Solaire Combiné, 8 oct.

Trégor et Centre Bretagne Inauguration de 2 chaufferies automatiques au bois, 5 oct.11h-15h.

m Animations

Saint-Brieuc Camion de lABRET , Parc des Promenades du 5 au 8 oct.

Guingamp Exposition « La maîtrise de lEnergie et les énergies renouvelables » , Hôtel de Ville, 5-8 oct.

Pendant quatre semaines, dans toute la Bretagne

Morbihan du 13 au 18 septembre : Gâvres, Lanester, Larmor Plage, Lorient, Ploemeur, Ploërmel.

Finistère du 20 au 25 septembre : Brest, Carhaix, Le Poher, Morlaix, Quimper, Saint-Pol-de-Léon.

Ille-et-Vilaine du 28 septembre au 2 octobre : Rennes, Combourg, Saint-Etienne-en-Coglès.

Côtes dArmor du 5 au 8 octobre : Guingamp, Plélo, Saint Brieuc, Tredaniel.

Le Tour de lEnergie en Bretagne invite le grand public à des expositions, conférences, visites de sites, animations sur le thème de la maîtrise de lénergie et lexploitation des énergies renouvelables. Organisée par lADEME (Agence de lEnvironnement et de la Maîtrise de lEnergie), le Conseil régional de Bretagne et le réseau des Espaces Info à Énergie* de Bretagne, en partenariat avec les collectivités locales, cette manifestation itinérante a pour but dinformer le grand public sur lurgente nécessité dagir pour la maîtrise de lénergie.

Huit Espaces Info à Énergie en Bretagne : informations et conseils aux particuliers sur la maîtrise de lénergie et les énergies renouvelables.

LABRET (L'Association Bretonne pour la Recherche Et la Technologie), soutenue depuis sa création par la Région Bretagne et par lADEME.

Dossier de presse et programme sur simple demande

Contact Presse

Voyez Large

Catherine Ecarlat

Tel : 02 23 46 41 22

Mobile : 06 79 54 22 83

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.