Communiqué de presse des Verts du 14 septembre 2005 - Débats publics sur les déchets radioactifs : Scepticisme et vigilance

 

La première réunion du débat public sur la gestion des déchets radioactifs, organisé dans le cadre de la préparation d'un projet de loi sur la question en 2006, s'ouvre aujourd'hui. Si Les Verts ne contestent nullement l'utilité d'un débat sur cette question, 14 ans après l'adoption de la Loi Bataille, ils s'interrogent sur l'approche restrictive de la question des déchets nucléaires imposée par la loi 1991, qui ne concerne en effet que les déchets "de haute activité et à vie longue", laissant ainsi de côté quantités de déchets et résidus radioactifs de tous ordres, dont la dissémination pose aussi un grave problème pour la santé publique et pour l'environnement.

D'autre part, la décision de construire l'EPR, avant même les conclusions de ce débat, met en lumière les limites d'une consultation pour le moins très encadrée et dont on sait que le rapport, qui sera remis début 2006, ne saurait remettre véritablement en cause la place de l'énergie nucléaire en France. Les Verts contestent en effet le principe d'une politique qui consiste à organiser des débats d'importance mais qui ne portent pas sur l'essentiel, c'est-à-dire la place même du nucléaire.

Aux côtes des associations, Les Verts se mobiliseront au cours de ces quatre mois de débat pour faire entendre l'exigence de sortie du nucléaire et le refus de l'enfouissement des déchets radioactifs.

Le 24 septembre prochain, Les Verts seront présents à Bar-le-duc, à la manifestation nationale « Déchets nucléaires: n'empoisonnez pas la Terre! ».

Les Verts

Sergio Coronado